Lou Maria Le Brusq

À l'invitation répondre par l'invitation

Durant cette résidence, Lou-Maria Le Brusq met en place une structure sculpturale, utile et modulable, qui est tout autant un atelier de travail qu'un espace d'exposition en soi. Cette structure est en perpétuelle mutation en fonction des besoins, des impulsions, des rencontres. Elle s’inspire de l'architecture et des propriétés esthétiques du centre d’art et se situe dans un potentiel-permanent activable. Tout y est conservé, consigné. Mais au-delà d'une forme d'archivage, il s'agit de la notion d’hospitalité que l’artiste met en scène et en pratique. À travers cette invitation, Lou-Maria Le Brusq parle de l'autre, témoigne d'un mouvement, d'un air du temps, d’une température. En invitant différentes communautés à participer à l'augmentation de sa pensée et de sa pièce, elle déplace les liens d’autorité usuels et affirme que la référence et l'influence sont toujours présentes et indispensables à la création.

La résidence de Lou-Maria Le Brusq s’inscrit dans Engageante collective.


Appel à contributions

Invitée en résidence de recherche et création à Synesthésie ¬ MMAINTENANT, je prolonge cette invitation en proposant à toutes et tous un lieu d'expression et d'intervention au sein du projet À l'invitation répondre par l’invitation. Je recherche et j'accueille au sein de cette structure des témoignages, des textes théoriques, poétiques, philosophiques ou littéraires, des photographies, des illustrations, des plans, des sons, des films, ou tout autre support de réflexion. Il s’agit qu’ils interrogent directement ou indirectement les notions d'hospitalité, d'invitation, du soin, d'accueil, d'amitié ou encore de communauté. Ces substances invitées, vos contributions, viennent habiter, infiltrer, envahir mon processus de recherche tout comme sa matérialisation.

Vous pouvez être auteurs de ces substances ou simplement soumettre des extraits en tout genre, de toute nature, de la citation au livre entier, du film à l'archive, du morceau de musique au prospectus, etc. Chaque substance accueillie trouvera sa place au sein d’un processus de réflexion collective, constituant progressivement un édifice. Votre participation pourra être l'occasion pour nous d'engager un dialogue, une conversation, un échange.

alinvitation.fr en sera le reflet, un outil consultable par tous. Vous y trouverez les contributions de chacun, un archivage régulier d’À l'invitation répondre par l'invitation et des projets qui gravitent autour.
Chacun est également invité à se rendre à Synesthésie ¬ MMAINTENANT afin de découvrir À l'invitation répondre par l'invitation et les substances accueillies qui la constituent.

Vous pouvez m'envoyer directement vos contributions jusqu‘au 30 novembre 2018 :
- Par mail à loumaria.lebrusq [a] gmail.com
- En main propre ou par voie postale à :

Synesthésie ¬ MMAINTENANT
À l'invitation répondre par l'invitation
8 passage de Jouy
93200 Saint-Denis

Lou-Maria Le Brusq


Téléchargez l'appel à contribution.



Lou-Maria Le Brusq, 2017



PROGRAMME DES ÉVÉNEMENTS

À l’invitation répondre par l’invitation # 1 : Luther Heter
Samedi 13 octobre de 19h à 22h
Ouverture des portes une heure avant

Présentation de Silo et de la résidence organisée par le collectif
Écoute d'une pièce de Luther Heter et de MTUA (Matthieu Reynaud) enregistrée à SILO en avril 2018
Concert de Luther Heter, résident musicien en 2016 et 2018

En septembre 2018 se déroule la troisième édition de la résidence organisée par le collectif Silo. Cette soirée sera l’occasion de découvrir le travail de ce collectif fondé en 2015 par Lou-Maria Le Brusq. Le collectif concentre à la fois un label de musique contextuelle et expérimentale ainsi qu’une maison d’édition. Ses champs de recherche, d’expérimentation et de diffusion sont donc par essence multiples, locaux et dispersés, poétiques et politiques.
Le fief de SILO se situe dans une ancienne cave coopérative de la commune de Cannes-et-Clairan, petit village du Gard. La cuve extérieure, rebaptisée le SILO, est un cylindre en béton armé de dix mètres par six qui constitue un laboratoire aux propriétés acoustiques hors normes permettant d’infinies expérimentations sonores. Chaque année, Silo y accueil des musiciens, graphistes, des artistes et des auteurs à même d’apporter sur la table de travail leurs outils, leurs ouvrages, textes et savoir-faire afin de vivre et de travailler de manière totalement collaborative et inclusive.
Luther Heter est musicien et collaborateur régulier du collectif SILO. Présent dès les débuts du collectif son approche de la musique rejoint la dimension contextuelle et expérimentale recherchée par le label. Ses multiples projets sont hybrides, se nourrissant mutuellement de leurs influences.


Productions du collectif SILO, à IPN, Toulouse, 2017



À l’invitation répondre par l’invitation #2 : le collectif SILO
Samedi 22 décembre de 19h à 22h
Ouverture des portes une heure avant

Durant la semaine du 17 au 22 décembre, le collectif SILO se retrouve au sein de l’installation de Lou-Maria Le Brusq pour y développer une création pluridisciplinaire inédite à partir de l’archivage sonore et textuel généré pendant la résidence organisée par le collectif au mois de septembre 2018.
Durant ce mois de septembre le collectif SILO à tenter de mettre en place des processus d’écriture à plusieurs mains et de développer des allers retours entre les mots et leurs traductions visuelles… Nourris par un intérêt spécifique pour les typologies d’écriture hybride, leur sensibilité se situe dans des domaines à mi-chemin entre le réel et la fiction : comptes rendus d’expériences collectives, récits de voyages imaginaires ou non, paroles glanées, approches documentaires nourrissant l’écriture d’essais et / ou de fictions, essais théoriques… À la manière de l’approche développée par le label, le collectif SILO porte un intérêt aux écritures contextuelles et spécifiques. Il s’agira d’apposer ces techniques à la création d’une œuvre nouvelle confrontant tout à la fois l’écriture, le son et le visuel.


À l’invitation répondre par l’invitation #3 : Cave Club | "Diagonal Void Ambassy" Léa Beaubois
Samedi 12 janvier de 19h à 22h
Ouverture des portes une heure avant

Pour ce troisième évènement de À l'invitation répondre par l'invitation, Lou-Maria Le Brusq invite Roxanne Maillet, graphiste engagée et instigatrice des Cave Club à réfléchir sur le thème de l’hospitalité. Cave Club a été fondé en 2016. C’est un espace au départ souterrain qui emprunte les codes du salon littéraire. Des auteures y sont invitées à mettre en voix leurs écrits et à les transformer en support d’échange avec une assemblée. Parallèlement sont produits des objets éditoriaux retranscrivant ces lectures en tenant compte des modifications orales qu’elles ont apporté au texte.
Au Cave Club, on a pu écouter jusqu’à présent L’Entreprise des Bouches de Anouchka Oler, Le Vêtement comme libido de Gabrielle Smith & Jacqueline Aubenas, Joan of Arc de Eleanor Weber, 117 000 € de dettes. L’amour, le Luxe, les Mœurs de Quentin & Aline Goujout, L’Enregistreur de Mona Chancogne, Quand je te vois comme ça : J’ai envie de te serrer de Eugénie Zely, Le Parking, Étage 53 de Clara Pacotte, Confus et symétrique de Sabrina Soyer, Suck my name suck my name de Hélène Mourrier et blue letters de Stine Sampers et Jan Mathé.


À l’invitation répondre par l’invitation #4 : Clara Pacotte
Samedi 16 février de 19h à 22h
Ouverture des portes une heure avant

Durant tout le long de sa résidence à Synesthésie, Lou-Maria Le Brusq s’entoure de plusieurs invités afin de développer un travail de recherche collaboratif. Clara Pacotte est artiste et travaille avec Lou-Maria sur des projets éditoriaux. Clara Pacotte expérimente la vidéo entre documentaire et fiction. Elle est autrice de science-fiction d’anticipation où elle explore des alternatives sociales questionnant les questions de genres et de communautés. Son travail écrit se mêle actuellement à la préparation d’un docu-fiction d’anticipation insurrectionnelle situé en 2076. Elle a publié le roman non-binaire Mnrvwx, en 2017 et co-dirige, au sein de la Cheapest University, un programme autour des science-fictions, des questions queer et des féminismes avec Charlotte Houette : l’EAAPES.
Lou-Maria Le Brusq et Clara Pacotte aborderont dans le contexte de la résidence à Synesthésie la question de l’inclusion et de la communauté par le biais d’une approche éditoriale et littéraire. Cette recherche s’appuie entre-autre sur le travail qu’a développé Clara Pacotte au sein de l’EAAPES autour de la science-fiction et des possibilités d’existences alternatives que ce genre littéraire peut offrir, en particulier en ce qui concerne les places des femmes, la science-fiction permettant un renouveau du langage, l’expérience du genre, de la sexuation, du fantastique, d’utopies, de la marginalité, par exemple. Cet évènement sera une restitution de leur recherche commune et sera défini au fur et à mesure de l’avancement de leurs travaux.


Biographie

Lou-Maria Le Brusq est artiste et éditrice. Elle est issue de l’École Nationale Supérieure des Beaux-Arts de Lyon (2014) et de l’École Nationale Supérieure d’Arts Paris-Cergy (2016). Elle développe un travail alliant des problématiques liées à des questions sémantiques comme politiques. Se présentant comme artiste-chercheuse, l’écriture prend une grande place dans sa production. Mêlant différentes strates de langages, d’imaginaires et de méthodes d’écritures, elle utilise des techniques de cut-up en puisant au sein d’un large corpus qui embrasse les articles scientifiques comme des ouvrages en vieux-français. Ses fictions théorisées s’inscrivent dans des temporalités ainsi que des registres indéterminés. Questionnant souvent les abords du langage, et le terme même de fiction, Lou-Maria produit des objets imprimés, activateurs de situations et outils qu’elle utilise de manière performative, ou sculpturale. Ainsi, le texte n’est plus uniquement destiné à être lu, ni à être compris, mais est mis en scène grâce à la sculpture et l’image communicante.
Parallèlement à ses activités artistiques, Lou-Maria dirige la revue Librarioli, publiée par le collectif SILO dont elle fait partie. Fondé en septembre 2015, SILO est un collectif de jeunes artistes. Celui-ci concentre à la fois un label de musique contextuelle et expérimentale ainsi qu’une maison d’édition.
C’est à partir de ses travaux éditoriaux que Lou-Maria à fait entrer dans le développement de son travail la notion de collaboration et de contribution. Dans ses installations, c’est de même une recherche collaborative qui s’expose, mettant en lumière la dimension de communauté et du faire ensemble. Bien que la mise en scène pré-suppose une certaine subjectivité, Lou-Maria propose à ses collaborateurs un réel espace de travail au sein de ses dispositifs.

Visiter le site de Lou Maria Le Brusq
Visiter le site de SILO



Coordonnées
8 passage de Jouy 93200 Saint-Denis
+33 (0)9 51 39 78 64 — syn [at] synesthesie.com
www.synesthesie.com

Accès
Métro ligne 13 – Basilique de Saint-Denis
RER D et H – Saint-Denis
Tram T1 – Marché de Saint-Denis

Synesthésie bénéficie du soutien du Conseil régional d'Île-de-France, du Conseil départemental de la Seine-Saint-Denis, de la Direction régionale des affaires culturelles d’Île-de-France - Ministère de la culture et de la communication et de la Ville de Saint-Denis, ainsi que du Centre commercial Basilique Saint-Denis.

Synesthésie est membre de Tram, réseau art contemporain Paris/Île-de-France et de Plaine Commune Promotion.