Marie Preston

Rencontre autour de l'écosophie avec Roberto Barbanti
Samedi 15 septembre 2018 à 14h30

MMaintenant
8 passage de Jouy 93200 Saint-Denis

Marie Preston, artiste et enseignante-chercheuse à l’université Paris VIII, est en résidence à Synesthésie - MMaintenant. Son projet est une proposition de recherche collaborative autour du pain. Le pain y est considéré dans son processus de fabrication, dans son devenir, impliquant le blé semé, sa récolte, la manière dont la farine est moulue, transportée, tamisée, mais également les gestes du boulanger, ses choix, du façonnage des pâtons jusqu’à de la distribution des pains. Il s'agit de dessiner l’écologie particulière de cette pratique. Dans le cadre de ce projet, Marie Preston invite l'enseignant-chercheur Roberto Barbanti autour de la question de l’écosophie dans l’art contemporain et actuel. Ses thèmes de recherche concernent également l’écologie sonore et la dimension sonore du paysage. L'écosophie est un courant de pensée politique qui émerge à la fin des années 1980 en Europe. Selon Félix Guattari, l'un des premiers penseurs à écrire sur le sujet, l'écosophie se caractérise par la synthèse de trois types d'écologies : l'écologie environnementale, l'écologie sociale, et l'écologie psychique. Il s'agit d'une écologie globale, pratique et conceptuelle, afin de penser et modifier notre rapport à l'environnement.

Invitez vos ami·e·s sur Facebook


Pain commun
Résidence 2018

L'un dit surfer sur le levain, l'autre travailler avec des blés de population, l'une dit que donner, chaque jour, le pain invendu est joli, l'autre nous rappelle le temps où le pain nourrissait, nourrissait vraiment. Leurs fournils sont éphémères, solidaires, conquérants, brichetons. Le pain y est de toutes céréales et chaque fois excellent. Mais comme la brique ne résulte pas seulement de l'argile placée dans un moule, le pain n'est pas qu'une pâte façonnée par le boulanger. Sa qualité est issue d'une chaîne de gestes qui s'étend de la terre où les grains pousseront au réseau de distribution des tourtes et des brioches.

Mais après ? Comment agir ces pensées-gestes de la boulange qui favorisent toutes les formes de bio-diversité, environnementale, culturelle, sociale, subjective, animale ? Comment le faire à Saint-Denis, la ville où les archéologues identifient des fours " à sape " moyenâgeux, une de ces villes de la Plaine des Vertus qui alimentait Paris de ces cultures maraîchères jusqu'au milieu du XX° siècle ?

En rassemblant des personnes volontaires, en prenant le temps que la pâte lève, en discutant de nos gestes, en boulangeant ensemble, en goûtant. Le Pain Commun se place du côté de l'art de l'enquête, tel que le définit l'anthropologue Tim Ingold pour qui " Le praticien cherche à laisser la connaissance croître à la faveur d'une observation et d'un engagement pratique auprès des êtres et des choses qui l'entourent. " " Laisse croître la connaissance " par les formes et rencontres auxquelles nous prenons part.

Le Pain Commun ne peut donc avoir lieu qu'à plusieurs, habitant·e·s apprenti·e·s boulanger·e·s du dimanche et, pour commencer, boulanger·e·s engagé·e·s quotidiennement dans sa fabrication. Cette expérience se construit de la singularité de chacun·e·s, de chaque culture, de chaque pratique, de chaque savoir-faire, nourrie par nos expériences et parcours de vie.




"Pain du siège de Paris, abracadabrant aux fécules", Atelier du 2 février 2018, à la Cité des arts


Atelier du 3 février 2018, à la Cité des arts


"Dans le futur, aura-t-on besoin de nos deux mains pour faire du pain ?" Atelier du 6 mars 2018, à la Maison des associations, Saint-Denis


"Pains tulipe" Atelier du 19 mars 2018, à Synesthésie


Atelier du 28 mai 2018, à MMAINTENANT Synesthésie


Au Bricheton, rencontre avec Maxime Bussy, Atelier du 29 mai 2018, à MMAINTENANT Synesthésie


Marie Preston, Collection du musée d’Art et d’Histoire de Saint-Denis, 2017



Le projet Pain commun reçoit le soutien du SDAT Culture et lien social de la Direction régionale des affaires culturelles d’Île-de-France - Ministère de la culture et de la communication.



Marie Preston
Biographie

« Depuis 2003, mon travail artistique se constitue comme une recherche visant à créer des œuvres, documents d’expérience, avec des personnes a priori non artistes. Les rencontres sont suscitées en engageant une activité dans des territoires spécifiques : pratique du tricot au sein de l’Association des Femmes Maliennes de Montreuil, déplacement sur des chemins historiques disparus entre Paris et ses communes limitrophes, travail documentaire sur une pratique rituelle en Inde, sur les jardins partagés en région parisienne ou encore sur le jardin d’agronomie tropical de Nogent.
Ma démarche tente d’être une exploration artistique et ethnographique de situations variées où le processus de création implique un tâtonnement méthodique pour, chaque fois, me positionner à la bonne distance afin de co-construire l’œuvre avec les personnes concernées. Pour que la « co-création » ait lieu, la collaboration doit s’instaurer en un rapport de réciprocité des savoirs et des savoir-faire pour faire émerger un espace commun. Cet espace s’épaissit dans la durée et l’activité collective. Photographies, sculptures, performances et films prennent forme selon des modalités diverses allant de la restitution d’expérience à des actions collectives. »


Le travail artistique de Marie Preston se constitue comme une recherche visant à co-créer des œuvres, documents d’expérience, avec des personnes a priori non artistes. Chaque fois, le processus de création implique un tâtonnement expérimental et l’invention d’espaces communs.
Elle s’intéresse à la pédagogie, la conversation, l’autonomie, l’écologie des rapports sociaux et de l’environnement.
Marie Preston est artiste, maître de conférences à l'université Paris 8 Vincennes-Saint-Denis, membre de l'équipe Teamed (Équipe de recherche Esthétique des nouveaux médias/Laboratoire Arts des images et art contemporain-EA4010).
www.marie-preston.com


Synesthésie ¬ MMAINTENANT bénéficie du soutien du Conseil régional d'Île-de-France, du Conseil départemental de la Seine-Saint-Denis, de la Direction régionale des affaires culturelles d’Île-de-France - Ministère de la culture et de la communication et de la Ville de Saint-Denis, ainsi que du Centre commercial Basilique et Carrefour Saint-Denis.
Synesthésie est membre de RAN, de Tram, réseau art contemporain Paris/Île-de-France et de Plaine Commune Promotion.